Le week-end des Com Gene #5

Le week-end des Com Gene #5

Vous avez pu voir récemment notre vidéo où nos étudiants de

Vous avez pu voir récemment notre vidéo où nos étudiants de M1 ont nous confié leurs lieux de stage de cette année! Sinon, pour les retardataires, la vidéo est disponible juste ici. Et vous n’êtes pas sans savoir que nos M2 sont aussi en situation de stage ou d’alternance. D’une durée de 6 mois pour le stage, et d’un an pour l’alternance, cela constitue une grande partie de leur deuxième année de Master. Pour l’occasion, nous avons souhaité savoir comment se déroulaient leurs expériences actuelles!

En ce dimanche, nous nous retrouvons avec Mélina, Justine, Manon et Gaëtane! Elles ont accepté de nous confier leur point de vue. Merci à vous les filles et bon courage pour la suite!

«J’ai commencé mon stage le 1er avril à l’UCPA de Bombannes en tant que chargée de communication. J’ai des missions très différentes et variées : du référencement pour le site internet, la création et la gestion des réseaux sociaux, des créations graphiques (flyer, affiche, banderole), de l’e-mailing et je suis aussi en charge de faire le lien avec la mairie et les offices de tourisme aux alentours pour faire part de la programmation estivale du site. Pour le moment je suis en télétravail, mais ma tutrice et le directeur du centre sont très disponibles et des réunions hebdomadaires sont organisées pour que je fasse part de mon avancée et que je puisse leur poser mes éventuelles questions. On espère maintenant que la situation sanitaire nous permettra d’ouvrir le domaine et que toutes les activités et événements prévus pourront se dérouler! Au programme, pédalo, paddle, surf, concert… Alors on croise les doigts et je vous attends à Bombannes 🏄🏼‍♀️ 😎»

«Moi c’est Manon, je réalise mon stage au service Direction Sport, Jeunesse et Vie étudiante de la Mairie de Pessac pour l’organisation du festival Vibrations Urbaines qui aura lieu du 6 au 11 juillet! J’ai trouvé un stage qui est totalement aligné à mon projet professionnel, qui est de travailler comme chargée de communication dans le domaine de la culture, ou encore mieux les cultures urbaines. J’ai été très bien intégrée dans l’équipe et je réalise des missions qui me plaisent. J’ai notamment repris la gestion du compte Instagram du festival. J’ai également d’autres missions concernant la communication comme la réflexion des supports, la rédaction de certains textes,… J’ai aussi l’opportunité de collaborer avec Estelle Guidet, la coordinatrice du festival sur d’autres aspects comme la programmation par exemple, ce qui est très enrichissant!»

«Je suis actuellement en stage chez Webedia, et plus spécifiquement Wootbox qui est une de leurs marques. Nous vendons des box 100% geeks et nous sommes actuellement les premiers sur le marché Européen. Je suis Social Media Assistant, donc je fais principalement du community management et de la gestion d’influenceurs. Cependant, étant rattachée directement à l’équipe marketing, je suis également en charge de la rédaction d’articles que nous diffusons auprès d’allociné et jeuxvideo.com, qui sont deux marques appartenant à Webedia. Je m’occupe aussi de la rédaction du magazine présent à l’intérieur de nos box mensuelles ainsi que la création des descriptifs des produits que nous vendons en e-commerce. C’est très enrichissant car j’ai plein de missions différentes. J’apprécie le fait d’alimenter les réseaux sociaux et d’être en interaction permanente avec notre communauté! Étant moi-même fan de la culture geek et web, je me sens à l’aise avec cette communauté et avec mes collègues qui baignent dans le même univers que moi. Ce n’est pas toujours facile car nous sommes une petite équipe et qu’il y a beaucoup de choses à faire, mais l’ambiance est agréable. Malgré le fait que je travaille dans un gros groupe, il y règne une ambiance de startup qui est vraiment sympathique. Aujourd’hui je me sens épanouie dans mon stage et c’est grâce à mon tuteur qui se montre agréable et patient avec moi, ainsi qu’au Master Com Géné qui m’a donné les outils et les compétences nécessaires pour effectuer mon travail. Le temps passe vite, je suis presque déçue que le stage ne dure que 6 mois!»

«Depuis mon arrivée au Master, c’était clair dans ma tête, je voulais travailler dans le domaine du sport. C’était donc logiquement mon ambition pour ces stages de Master. Contrainte par l’annulation de mon stage de M1 en agence de presse à Paris (domaine du sport), j’ai eu la chance de pouvoir, malgré tout, concrétiser, et je dirais de “boucler la boucle” du Master par un stage dans le domaine du sport! Contente oui, surtout quand on connaît l’impact de la situation sanitaire dans le domaine du sport…

Je suis donc depuis début janvier en stage au club de handball de La Roche S/Yon, club ayant une équipe féminine en Nationale 1 (deuxième niveau dans cette discipline). Les ambitions de professionnaliser le club s’avèrent extrêmement intéressantes et riches pour mon stage puisqu’il mise énormément sur la communication! Toutefois, le point négatif et encore si ça en est un parce que ça me forme, je dirais le suivi stage. Je n’ai pas de suivi de mon tuteur, je n’ai pas de missions définies entre guillemets, j’organise mes journées de télétravail comme je le souhaite. Parfois, j’aimerais avoir plus de retours sur mon travail disons… Et c’est vrai que le manque de suivi et donc intrinsèquement d’informations, surtout au début de stage, ça rendait l’adaptation et le début des missions que je m’étais fixés pas très simples. Heureusement maintenant, un bénévole du club se joint à moi en visio une fois par semaine pour m’orienter dans mes décisions et/ou axes de travail! 🙂

Pour les missions : plan de communication global, benchmark, évènements et défis sur les réseaux sociaux (montage vidéo, création de visuels, contact avec les licenciés du club…), gestion des réseaux sociaux du club, rédaction communiquée de presse et contact presse, participation au CA du club, refonte du site internet et peut-être bientôt des petites formations “communication” à des licenciés pour anticiper mon départ…

Et petit point négatif, je rajouterais la situation sanitaire qui fait que je suis en télétravail pour les 6 mois, mais bon je pense que cette situation est préoccupante et embêtante! L’arrêt des championnats ne m’aide pas nécessairement pour communiquer, les entraînements se déroulant que pour les jeunes, les équipes phares du club ne s’entraînant plus du tout, ça me contraint de trouver du contenu, des animations pour continuer de faire vivre le club, et ce malgré la situation quoi….

Voilà voilà pour ce debrief. Mais c’est vrai que globalement le stage me permet réellement de savoir ce que j’aime, et donc ce que j’envisage comme métier dans le sport, ou au contraire, ce que je n’aime pas et intrinsèquement ce que j’élimine de mes perspectives professionnelles après mon stage. Mais une chose est sûre, communiquer dans mon domaine de prédilection c’est top! Le sport c’est vraiment ce dans quoi je veux exercer à l’issue de mon stage. Et finalement, je pense que les stages sont là pour ça aussi, pour nous former certes, mais aussi pour savoir et/ou conforter ce que l’on veut faire.»

Quant à nous, on se retrouve dimanche prochain avec d’autres de nos M2!

Derniers articles

Parlons peu, parlons site #5

Parlons peu, parlons site #5

Parlons peu, parlons site #4

Parlons peu, parlons site #4

Parlons peu, parlons site #3

Parlons peu, parlons site #3

Le week-end des Com Gene #4

Le week-end des Com Gene #4

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Twitter