L’instant discute #4 : les objets intergénérationnels – la télévision

Qui n’a jamais regardé la télé, après l’école avec du pain et des carrés de chocolats ? Ou pendant les grandes vacances, quand il se faisait garder par papi et mamie ? 

i

Et bien aujourd’hui, nous allons vous raconter son histoire. Et non, la télé n’est pas si « vieille » que ça ! Puisque c’est dans les années 50 qu’elle apparaît dans les foyers français. 

i

Retour en arrière… Les débuts de la télévision 

iMais c’est quelques années plus tôt, en 1926, que l’écossais John Baird présente la première diffusion d’images télévisées, à savoir la transmission à distance d’images animées d’une définition de 30 lignes, par un système mécanique. Mais ce système n’est pas viable : le nombre d’images à transmettre par seconde n’est pas assez rapide et le confort visuel n’est pas optimal. Parallèlement, des chercheurs travaillent sur l’amélioration de cet objet, notamment avec des solutions électroniques qui remplaceront les anciens systèmes. 

i
L’évolution et la démocratisation de la télévision…

i

La télévision ne devient un média populaire d’informations qu’après les années 50 car à cette période, moins de 1% de la population en a une. 

Dans les années 60, les programmes télévisés se mettent en place et offrent différents programmes, même s’il n’existe encore qu’une chaîne unique.

Avec les années 1970, la diversification des chaînes amène un nouveau progrès. Trois chaînes sont proposées en 1973 et c’est le début de la concurrence.

Les foyers français sont plus de 92 % à disposer d’un récepteur de télévision, en 1984. C’est d’ailleurs à cette période que des enquêtes évaluent le temps passer à la regarder : près de 20h par semaine ! Et ce chiffre augmente constamment depuis.

i
… Ou presque !

Aujourd’hui quasiment un foyer sur deux possède une télévision et les abonnements à des plateformes sont de plus en plus nombreuses : Netflix, Disney+, Amazon Prime, Apple TV, My Canal, OCS… Plus que jamais, la concurrence est rude et n’est pas prête à diminuer, bien au contraire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *