Les alternants 2021-2022 #3 – Lucille

Retrouvez pour ce troisième volet du focus alternance, Lucille Poiret alternante au CAPC Musée d’art contemporain.

Quel est ton lieu d’alternance ?

Je travaille pour le CAPC de Bordeaux, le musée d’art contemporain. Situé dans le quartier des Chartrons, le CAPC propose toute une palette d’expériences esthétiques autour d’œuvres emblématiques, dont des œuvres in situ en exposition permanente de Christian Boltanski, Keith Haring, Richard Long, Max Neuhaus ou Niele Toroni.

Comment as-tu trouvé ton alternance ?

Le CAPC a diffusé une offre d’alternance courant juin 2021. J’avais déjà passé d’autres entretiens pour diverses structures mais cela n’avait rien donné. J’ai postulé et j’ai passé deux entretiens pour le musée : un en physique puis un second par téléphone lors de la deuxième « phase » de sélection.

Quel est ton poste au sein de l’entreprise et de l’équipe ?

Je suis chargée de communication, au sein du même service. Au total, nous sommes une cinquantaine d’employés pour 3 personnes au service communication : une responsable de service et deux chargées de communication.

Quelles sont tes missions ?

J’ai plein de missions différentes, c’est un travail assez polyvalent.

Je travaille beaucoup sur la partie graphisme et PAO, je mets en forme des documents internes mais aussi à destination des différents publics du musée. Je m’occupe aussi de la gestion des réseaux sociaux et du site internet.
J’ai aussi l’occasion de pratiquer de l’évènementiel, avec l’organisation des vernissages des expositions et de la médiation lorsque l’on fait visiter ces dernières. Cela implique aussi une partie de gestion de projet et de logistique. Je m’occupe également de produire du contenu divers pour le musée, comme des vidéos ou des reportages photos.

Et enfin, ton meilleur conseil pour décrocher une alternance ?

La confiance en soi ! Il faut croire en ses capacités et ne pas se sous-estimer. En tant qu’alternant.e on est là pour apprendre mais on sait aussi faire plein de choses et il faut savoir mettre ses compétences en valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *