Des nouvelles de nos M1…

En première année, les étudiants doivent effectuer un stage de quatre mois. Ce stage est l’occasion pour nos étudiants de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises durant les cours. Une véritable opportunité, le stage leur permet d’acquérir une première expérience professionnelle enrichissante dans le domaine de la communication.

Entre stage annulé, décalé ou encore télétravail…voici quelques témoignages d’étudiantes du master afin d’avoir leur ressenti et leur expérience face à cette situation particulière. (un article avec d’autres témoignages arrivera la semaine prochaine…)


Témoignage de Claire.D

« Initialement, je devais faire mon stage à Paris pour l’assemblée des départements de France, au sein du projet « vélo et fromage ». Entre temps, le covid est passé par là et je me suis retrouvée sans stage jusqu’à ce que le père d’une copine m’appelle ! Il me proposais de réaliser mon stage (sur 2 mois) dans son agence immobilière. Je suis donc actuellement stagiaire depuis presque 1 mois à la Maison de l’Immobilier à Villeneuve sur lot, dans le Lot-et-Garonne. Au sein de l’agence, mes missions touchent principalement à la communication. Je suis en charge de la rédaction de contenus, j’ai lancé un compte Instagram et part en reportages photos. Mon but est de proposer un type de contenu qui soit complémentaire à celui de l’immobilier brut : promouvoir le département, l’environnement.»

Témoignage de Mélina

 

« Je réalise mon stage au Comité de Gironde d’Athlétisme à Talence. Avec le contexte particulier, je n’ai pas pu commencer mon stage comme prévu le 6 avril… J’ai pu le démarrer seulement le 15 mai en télétravail. Plusieurs missions me sont confiées comme la gestion du site internet. Je suis aussi en charge de la création de dossier de partenariat et de la réfection d’anciens documents pour deux de leurs commissions : l’Athlé pour les Jeunes et l’Athlé Forme et Santé. Pour finir, ma dernière mission est de créer une identité distincte pour le sport Forme et Santé. Je réalise mon stage en télétravail avec une réunion par semaine au siège du comité seulement depuis début juin. Les deux premières semaines c’était des réunions par visioconférence. J’avais un peu peur au début du télétravail, de pas être assez suivie dans mes missions mais mon tuteur et les salariés du comité sont présents par mail ou par téléphone si j’ai besoin. Malgré le télétravail, le stage reste professionnalisant et j’ai pu mettre en application beaucoup de choses vues cette année en cours. D’ailleurs le comité serait intéressé pour trouver davantage de stagiaires à partir de l’année prochaine, donc si certains sont à la recherche de stage n’hésitez pas à les contacter… »

 

Témoignage de Clarisse

« Je suis en stage au sein de la Délégation Régionale d’EDF Nouvelle Aquitaine. J’ai commencé mon stage le 4 mai en fin de confinement et 100% en télétravail. Mes missions sont très diverses, car je suis en soutien à la déléguée emploi de Nouvelle Aquitaine (une RH), mais j’ai été majoritairement amenée à travailler sur l’organisation d’un e-job dating, participation et organisation d’une journée de préparation à la recherche d’emploi pour alternants sortants d’EDF, appui sur de petites missions et création d’un stand pour le forum de l’alternance. Au départ c’était assez complexe de commencer le stage directement en télétravail… Car je n’avais accès à aucun outil d’EDF. Mais j’ai eu très rapidement un ordinateur portable EDF qui m’a permis d’avoir accès à tout le système depuis chez moi. J’ai commencé à travailler en présentiel début-milieu juin mais de manière très très restreinte. On s’organise toujours en amont avec ma tutrice pour savoir quand est-ce que l’on travaille en présentiel ou non, et nous avons pris l’habitude de nous appeler tous les jours vu que nous sommes encore à 85% en télétravail, et finalement c’est devenu assez naturel pour moi de travailler depuis chez moi. Ce mode de travail que je n’avais jamais expérimenté m’a permis d’apprendre pleins de choses ! Cela m’a aussi appris une plus grande rigueur et un plus grand sérieux dans le travail, car travailler de chez soi est loin d’être facile, on est très vite tenté de faire autre chose..Je ne retire de cette expérience que du positif ! »

 

Auteur de l’article : Asso Générations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *